Aménagement

Tout savoir sur les types et les matériaux des cloisons

Tout savoir sur les types et les matériaux des cloisons

Vous avez un local de bureau à aménager? Ou c’est votre maison que vous voulez réaménager pour avoir quelques pièces de plus? La solution est de mettre des cloisons pour séparer les salles ou les chambres pour obtenir les espaces qu’il vous faut. Mais comment faire son choix parmi les différents matériaux, types et épaisseurs? Ce sont les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article.

Les différents types de cloisons

Il existe plusieurs types de cloisons parmi lesquels vous pouvez choisir selon vos besoins et vos goûts. Il y a les cloisons séparatifs à installer entre des pièces à usage différent. Il y a les cloisons de distributions pour les locaux de même usage. Les cloisons de redressement, les cloisons de doublage, les cloisonnettes qui ne montent pas jusqu’au plafond. Ou encore les cloisons coulissants, les cloisons amovibles , les cloisons repliables et les cloisons accordéons.

Quels matériaux?

Il existe une multitude de matériaux pour la fabrication de cloisons . À vous de choisir ce qui convient le plus à votre appartement ou à votre local de bureau ou commercial. On commence donc par le plus traditionnel d’entre eux qui sont les briques en terre cuite. Elles sont creuses dans la plupart des cas. Leurs avantages résident dans leurs capacités d’isolation thermoacoustique, de régulation de résistance, et de leur résistance mécanique. Malgré leur apparence, elles sont légères et leur épaisseur peut varier de 3,5 à 7,5 cm. Leur pose se fait par montage humide avec des assemblages par plâtre ou par colle.

Un autre matériau qui peut vous étonner et pourtant très répandu: le béton cellulaire. Fait de chaux, de sable siliceux et de ciment, ses carreaux sont très légers. Il pèse même deux fois moins lourd que les briques plâtrières ou les carreaux de plâtre. Il est donc idéal pour les planchers moins résistants, et il n’a pas besoin d’isolant supplémentaire. Sa pose se fait par la réalisation de la technique du joint haché. Cette technique consiste à déposer le mortier sur les joints horizontaux et verticaux. Ce qui lui donne une grande résistance mécanique et une forte capacité de régulation hygrométrique. Il est également ininflammable et assure une isolation thermique et acoustique performante.

Les plaques de plâtre sont les plus usitées pour réaliser des cloisons . Elles sont les plus faciles à manier grâce à leurs grands panneaux de 13 mm d’épaisseur. Sa mise en place est donc rapide, car il suffit de les visser sur une ossature métallique. Et on peut aussi les découper pour leur faire épouser la forme où on veut les placer. Elles sont également très pratiques pour cacher les gaines et les canalisations. De plus, elles peuvent aussi être hydrofugées pour les rendre résistantes à la condensation et aux projections d’eau; ou encore ignifugées pour les faire résister à l’eau.

Dans la même catégorie, il y a les panneaux alvéolaires. Ils diffèrent des plaques de plâtre par leur forme en nid-d’abeilles. Ils sont épais de 5 cm avec des bords amincis, arrondis ou ronds amincis. Ils existent en deux dimensions qui sont en 2,50 x 1,20 m et 2,50 x 0,60 m. Leur pose se fait sur l’ossature en bois et rarement en métallique. Ils sont surtout destinés aux endroits qui ne peuvent plus supporter beaucoup de poids comme les combles. Ils possèdent des revêtements comme des enduits ou des sous-couches avec peinture . Malgré cela, ce matériau est particulièrement économique si vous voulez épargner votre budget.

Pour finir, les plaques de cellulose et gypse. Pour ce matériau, les cloisons sont faits de plâtre de gypse naturel et de fibres de cellulose. Ce qui leur donne une grande résistance aux chocs et une isolation phonique phénoménale. Elles sont aussi hydrofuge et donc idéales pour les pièces humides comme les salles de bains . De plus, elles peuvent supporter l’accrochage des suspendus sans avoir besoin de renforcer le montage. Quant à leur pose, elles se font à l’aide d’agrafes, de vis ou de pontes sur des supports en bois ou en métal. Mais l’intervention d’un spécialiste en cloisons est de mise pour un travail soigné et sécurisé.

Post Comment