Quelles aides pour rénover une maison ancienne ?

Il existe de nombreuses aides pour rénover une maison ancienne. Cependant, les critères pour bénéficier ces aides varient en fonction des travaux à réaliser et la classe du propriétaire de la maison.

Les aides de la caisse de retraite

Pour réaliser des travaux d’aménagement dans votre maison ancienne, la caisse de retraite peut vous octroyer une aide financière. D’une manière générale, elle est accordée aux pensionnés civils, aux ouvriers retraités de l’État ou aux retraités du régime général. La prise en charge des travaux d’amélioration ou d’adaptation d’un logement pour prévenir une perte d’autonomie est concernée par cette aide.

Les travaux éligibles sont notamment les aménagements d’accessibilité d’un logement, l’isolation thermique d’une maison ancienne, le changement de revêtement de sol, la motorisation des volets roulants et l’aménagement des sanitaires et toilettes.

L’aide est attribuée uniquement pour les travaux effectués sur votre résidence principale. Quant au montant de l’aide, il est calculé selon le montant des ressources du foyer et des travaux. Cependant, chaque caisse de retraite définit son propre plafond de ressources. À titre d’information, ce montant peut atteindre 3 500 euros.

Les aides de l’ANAH

L’Agence nationale de l’habitat ou ANAH peut octroyer une subvention pour la réalisation de travaux dans les logements anciens, et ce, sous réserve de ressources. Cette aide financière pour la rénovation de maison ancienne est dédiée au propriétaire qui occupe ou loue son appartement.

Par contre, l’octroi d’une subvention de l’ANAH est rattaché à la signature d’une convention de loyer maîtrisé pendant 9 ans pour les propriétaires bailleurs.

Les travaux subventionnés concernent généralement l’amélioration pour la performance énergétique, l’accessibilité et la sécurité de la maison. L’ANAH peut vous accompagner dans toutes les étapes de votre projet. De plus, elle peut financer jusqu’à la moitié de vos travaux grâce à l’aide financière « Habiter serein » ou Habiter sain, en fonction de l’ampleur des travaux.

Pour la rénovation énergétique, le programme correspondant est « Habiter Mieux ». Pour le renforcement de la sécurité et le confort, l’aide financière proposée est « Habiter Sain » et « Habiter Serein ». Le programme « Habiter facile », quant à lui, concerne la rénovation d’adaptation à l’âge et au handicap.

Bon à savoir :

Les travaux de rénovation de maison ancienne doivent être entrepris par un artisan disposant du label RGE.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITÉ

Cette année, une nouvelle aide a remplacé le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITÉ). Il s’agit de la subvention MaPrimeRénov’ octroyée par l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat ou l’ANAH. Le montant de cette aide financière dépend grandement des ressources ainsi que des travaux à réaliser. À l’opposé de l’ancien crédit d’impôt, tout le monde n’est pas concerné par MaPrimeRénov’.

De ce fait, deux catégories de ménages sont concernées par cette prime : les ménages modestes et très modestes. Cette aide s’intègre pour eux dans les aides du programme « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH. Un crédit d’impôt résiduel est gardé sur un mode forfaitaire pour les autres catégories de revenus.

Le montant des subventions à la rénovation d’une maison ancienne dépendra donc du type de travaux réalisé et non du montant dépensé. De ce fait, les ménages aux revenus intermédiaires pourront obtenir un crédit d’impôt maximal de 4.000 euros pour acheter une pompe à chaleur. En d’autres termes, si leurs revenus sont inférieurs à 27.706 euros par an mais supérieurs aux seuils d’éligibilité des aides de l’ANAH pour la première part de quotient familial, ils peuvent bénéficier de ce montant pour acheter un forfait de 50 euros / m2 de mur isolé par l’extérieur.

Sachez que les travaux doivent toujours être effectués par une entreprise possédant le label RGE.

Si vous cherchez un professionnel pour rénover votre maison ancienne, faites appel à AVAS BATIMENT.

Alexandra Dufour Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *