Quelle est la différence entre patio, véranda et balcon ?

Lors des périodes très chaudes, les espaces extérieurs gagnent en importance. De ce fait, créer un endroit dédié à la détente ainsi qu’aux loisirs devient une priorité. D’une manière générale, pour optimiser l’espace extérieur, les structures conçues se présentent sous la forme d’un patio, d’une véranda ou d’un balcon. Bon nombre de personnes ont tendance à confondre ces mots, alors qu’il existe bel et bien des distinctions entre eux dans le monde de la rénovation.

Le patio

On le retrouve généralement dans les cours arrières d’une maison. Il peut être rattaché à la maison ou détaché de celle-ci. En général, cette structure est dépourvue de toiture, mais selon vos besoins, vous pouvez en installer facilement afin de bloquer le soleil. Le patio est construit sur le sol. Cependant, il peut s’aligner avec une piscine creusée.

En fonction de l’aménagement de la cour, différents matériaux peuvent être utilisés pour construire un patio. On a donc l’embarras du choix : les briques, les pavés unis, le béton, les tuiles, etc. Étant donné qu’il s’agit d’une construction extérieure, il faut s’assurer que les matériaux choisis conviennent parfaitement aux projets qui se situent en plein air.

La majeure partie des patios servent à manger, à se divertir et à socialiser. Voilà pourquoi, ils sont généralement dotés d’une table, de chaises, d’un barbecue et d’un espace de comptoir pour préparer les aliments.

Bien que l’installation d’un patio soit très facile, son entretien ne l’est pas. En fait, si les matériaux utilisés sont les briques ou la tuile, on doit remplacer certaines pièces de temps en temps. Parfois, on doit nettoyer, voire polir la surface du patio.

La véranda

C’est une sorte d’extension de la maison. La véranda est une structure totalement vitrée qui apporte une touche de clarté et de modernité à l’intérieur. Si elle est mal posée ou mal choisie, elle peut engendrer des déperditions thermiques assez importantes. En outre, sa construction est soumise à différentes normes.

Il faut avant tout consulter le PLU de la commune avant d’entamer tout projet de création de véranda. En fait, certaines municipalités imposent un style architectural en particulier ou refusent ce type de construction.

Il faut faire une déclaration de travaux si la surface de la véranda est au-dessous de 40 m². En revanche, pour les vérandas de plus de 40 m², il faut constituer un dossier afin d’obtenir un permis de construire.

Si la superficie totale du logement est supérieure à 150 m², il faut obligatoirement contacter un architecte qualifié ou un constructeur de véranda agréé. Pour cela, contacter l’entreprise Fibre de Verre Gauthier.

Le choix des matériaux pour la véranda doit également être bien pensé. Pour apporter une touche authentique à sa maison, le bois est recommandé. En effet, il est très apprécié pour son côté chaleureux, pour son grand confort et son pouvoir d’isolation. Pourtant, il faut l’entretenir régulièrement avec des produits appropriés. Pour limiter les ponts thermiques, il faut opter pour l’acier. Pour ce qui est de l’aluminium, il est très flexible, léger, robuste et de grande longévité.

Le balcon

On trouve de plus en plus de balcons du fait de la profusion des immeubles à condo dans les villes. Ce type de structure est considéré comme étant une extension vers l’extérieur de l’étage d’un immeuble. En général, il est clôturé sur trois côtés par un garde-corps.

Comparé au patio et à la véranda, le balcon est plutôt petit en termes de taille. Il sert surtout à offrir plus de lumière naturelle, une source de ventilation, et surtout un accès à l’extérieur.

Le balcon est parfait pour prendre part à des activités sociales et se divertir. Cet espace peut donc accueillir une petite table et des chaises.

Alexandra Dufour Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *