Zoom sur la rénovation de plancher

Le plancher fait partie des gros œuvres. Ce n’est pas un revêtement de sol. Si l’on se situe en-dessous, il sert de plafond et supporte le revêtement de sol pour l’étage du dessus. Le plancher est de ce fait comme les fondations, c’est un élément clé de la maison et qui est essentiel à la pérennité de celle-ci. Il peut être en bois, en acier ou en béton. Cependant, quel que soit le matériau qui le compose, avec le temps et selon les différentes contraintes, il est possible qu’il ne soit plus assez solide qu’à l’origine. A ce moment là, il faut penser à son remplacement total ou à sa restauration. Alors, que doit-on savoir sur la rénovation de plancher ?

Les principales causes de la dégradation du plancher

A part supporter les différentes charges de la maison, le plancher a également pour fonction de répartir les charges. C’est pour cela que sa mise en œuvre doit être conforme aux normes et suivre des règles de calcul très précis. De ce fait, pour des questions de sécurité, il faut privilégier les travaux de rénovation en cas de dégradations. Cependant, la nature des dégâts diffère en fonction du type de planchers. Au début, le plancher était charpenté en bois. Toutefois, avec la révolution industrielle, on a construit des planchers en acier, en béton ou mixtes. Pour les planchers en bois,les principales causes de la dégradation sont l’humidité et l’infestation de parasites. En revanche, pour ceux en béton, le plus courant est l’apparition de fissures qui entraîne des infiltrations d’eau ou une corrosion au niveau de l’armature. Pour le cas des planchers en acier, leur principal ennemi est l’oxydation. Quoi qu’il en soit, il est nécessaire d’évaluer les dégâts avant de se lancer dans les travaux de rénovation. Pour ce faire, il est impératif de faire appel à un professionnel pour procéder à un état des lieux. De ce fait, il sera plus facile de déterminer l’envergure des travaux à réaliser (remplacement total ou rénovation partielle).

Quelles solutions choisir en cas de rénovation du plancher ?

Plusieurs solutions sont possibles en ce qui concerne la rénovation de planchers. En fait, ceci dépend de l’importance de la dégradation . Quoi qu’il en soit, il est possible d’opter entre :

 

-Doubler le plancher

Cette technique consiste à corriger les affaissements du plancher tout en conservant le plancher d’origine. Pour cela, une fine couche de béton ou de lambourdes sont posées pour accueillir le nouveau plancher. Choisir cette technique est très avantageux. Non seulement la structure est très légère, mais elle permet aussi d’améliorer la performance énergétique de l’habitat en intégrant un isolant entre les deux planchers.

 

 

-Modifier les solives

C’est la solution idéale dans le cas où seulement quelques solives sont endommagées. De ce fait, il est inutile de procéder à un remplacement total. Pour cela, il faut renforcer les solives endommagées avec des poutres en composites ou en bois massif.

 

-Le ragréage

La technique de ragréage consiste à appliquer une couche intermédiaire pour rattraper les défauts de surface. En revanche, cette solution n’est possible que sur les supports durs et non pour les sols en moquette ou en lino. Il est possible d’utiliser de l’enduit de ragréage ou de la chape.

 

-Appliquer des chapes

Il est également possible de poser une chape pour remettre à niveau le plancher. Toutefois, la structure est très légère, car elle est composée de matériaux allégés afin d’éviter de fragiliser encore plus le plancher. De plus, la chape légère est un bon isolant thermique.

Le remplacement total du plancher

Cela consiste à démolir l’ancien plancher et le remplacer intégralement. Pour cela, vous avez le choix entre utiliser le même matériau ou miser sur d’autres matériaux comme l’acier, le béton ou le composite.

 

Alexandra Dufour Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *