Extérieur

Construire soi-même un abri de jardin : comment préparer les travaux ?

Construire soi-même un abri de jardin : comment préparer les travaux ?

L’abri de jardin a toujours été une petite construction dans le coin du jardin, destiné à stocker des outils de bricolage et des objets qu’on n’utilise plus. Il permet au propriétaire de libérer de l’espace dans la maison principale. Ainsi, on ne s’applique pas de façon à avoir une construction coûteuse. Actuellement, tout le monde est plus soucieux de l’aménagement extérieur de la maison. Cette construction constitue une plus-value esthétique pour le jardin. Son utilisation n’est plus réduite à ce petit espace de stockage. Au fil du temps, l’abri de jardin est devenu un espace à vivre à part entière et gagne de plus en plus en superficie. Le propriétaire augmente son espace de vie sans avoir à modifier la maison principale.

Même si d’autres matériaux font leur apparition, le bois reste le matériau de prédilection pour la construction d’un abri de jardin. En outre, on trouve des abris de jardin en kit, en vente chez des magasins spécialisés.

Néanmoins, pour construire un abri de jardin tel qu’il apparaît de nos jours, il est nécessaire de préparer les travaux.

Est-ce qu’un permis de construire est requis pour un abri de jardin ?

L’abri de jardin est soumis à une réglementation comme toute construction. Pour un abri de moins de 5 mètres carrés, aucune autorisation n’est requise, sauf s’il dépasse la hauteur de 12 mètres, ce qui nécessite une déclaration préalable auprès de la mairie.

Pour une surface comprise entre 5 et 20 mètres carrés, une déclaration préalable est suffisante tant que la hauteur ne dépasse pas les 12 mètres. En effet, à partir de cette hauteur, un permis de construire est nécessaire.

Si la surface dépasse les 20 mètres carrés, on parle d’une annexe à l’habitation. Un permis de construire est requis. Sachez également que pour la construction d’abris de jardin d’une superficie importante, il faut que celui-ci corresponde au PLU (plan local d’urbanisme, consultable auprès de la mairie).

La construction d’un abri de jardin est de plus en plus facilitée, avec les kits prêts à monter. Mais vous pouvez également commander des charpentes en bois selon votre préférence auprès d’un spécialiste. Pour ce faire, vous pouvez consulter l’entreprise Matériaux du Cap, qui est en mesure de fournir des bois de charpente de qualité pour votre construction.

La préparation du sol pour un abri de jardin

Avant la construction d’un abri de jardin, vous devez niveler le sol. Utilisez un niveau à bulle et des ficelles tendues à ras pour vous assurer que le sol est droit :

‒ commencez par désherber l’endroit où l’abri sera construit, vous avez le choix entre un désherbage manuel, mécanique ou chimique ;

‒ retirez les pierres et tassez la terre à l’aide d’un rouleau,

‒ pensez également à entretenir le sol autour de votre construction pour la salubrité et l’esthétique de votre jardin.

Le choix du plancher

Vous devez choisir à l’avance le revêtement de sol pour votre abri de jardin. Vous avez le choix entre plusieurs matériaux.

La dalle de béton

C’est le plus solide de tous les types de plancher. Il faut prévoir une surface supérieure à l’installation de l’abri de jardin. La mise en place du plancher en dalle de béton n’exclut pas le nivellement du terrain et requiert surtout plus de temps pour la mise en place du coffrage, le coulage et le séchage du béton. Il est obligatoire d’avoir un plancher en béton qui dépasse le sol du jardin. L’épaisseur du béton doit être supérieure à 7 centimètres.

Le parpaing

La pose de parpaing nécessite un décaissement sur 20 centimètres de profondeur de terre ainsi qu’une pose de lit de cailloux de 5 centimètres d’épaisseur. Pour procéder, placez les parpaings et coulez le ciment entre eux. Les parpaings sont conseillés pour un terrain humide et instable.

La dalle gravillonnée

La dalle gravillonnée est solide et stable. Notons qu’un décaissement du sol sur 15 centimètres est requis avant de mettre en place la dalle.

Le plancher en bois

La mise en place d’un plancher en bois demande la mise en place au préalable de piliers en bois ou d’un plot de fondation.

Post Comment