Aménagement

Piquets clôture en bois : comment bien les choisir ?

Piquets clôture en bois : comment bien les choisir ?

Les piquets constituent le pivot d’un enclos et surtout d’une clôture. De fait, il importe de bien les choisir. Pour y parvenir, il faut tenir compte de certains critères clés afin de choisir ceux qui conviennent le mieux pour vos travaux. Vous êtes à la recherche des piquets de qualité pour une clôture et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Découvrez au travers de cet article, les facteurs qui déterminent la qualité d’un piquet. 

Facteurs liés au bois

Avant de choisir les piquets pour une clôture en bois, quatre facteurs clés sont à prendre en compte. Il s’agit de la sélection ; du niveau de séchage ; de l’essence du bois et enfin du niveau d’imprégnation du bois. 

La sélection

La sélection des piquets adéquats consiste à éliminer les bois trop courts et ceux dont le diamètre ne correspond pas à ce qui est initialement prévu. Il faut également noter que les piquets adéquats sont ceux dont les rondins ont moins de défilement.

Les bois à préférer sont ceux dont la différence entre le diamètre inférieur et supérieur sans écorçage est moins grande. Sur le marché, il existe plusieurs entreprises spécialisées pour vous aider à sélectionner les bois en fonction des mesures des rondins préalablement définis. 

Le niveau de séchage adéquat

À leur arrivée, les bois ont un taux d’humidité moyen de 60 % et leurs cellules sont remplies d’eau. Sous cet aspect, il est quasi impossible d’y faire pénétrer quelques produits d’imprégnation que ce soit. Pour cela, on recommande un temps de séchage minimum de 3 mois afin d’atteindre au moins un taux d’humidité de 20 %.

De même, ce séchage permettra aux cellules de se vider afin de favoriser une meilleure imprégnation. Enfin, par un meilleur séchage rappelons que les bois présentent des microfissures qui favorisent une bonne pénétration du produit.

L’essence     

On distingue différentes essences de bois pour une clôture. Parmi celles-ci, on peut citer entre autres le pin, l’épicéa, les essences tropicales, etc. Mais, avant le choix de l’essence de votre choix, vous devez déterminer de prime abord le type de piquet qui convient, car toutes les essences ne conviennent pas forcément à tous les types de piquets.

À cet effet, on rencontre trois types de piquets. Ce sont notamment les piquets écorcés, fraisés ou carrés. Le choix de l’essence repose sur la quantité d’aubier que dispose celle-ci. Partie du bois qui peut être imprégnée, on la retrouve en grande quantité dans certaines essences plutôt que d’autres. 

Compte tenu des études réalisées en la matière, on recommande d’utiliser l’épicéa pour les piquets de type écorcé. Par contre pour les piquets carrés et fraisés, le pin est l’essence idéale. Pour ce qui est des bois tropicaux, ils constituent une excellente solution, car ne requiert aucune imprégnation et ont une durée de vie moyenne de 25 ans.

L’imprégnation

Elle est de deux types : au créosol et au sel. Le choix de l’un ou l’autre dépend de l’usage auquel seront destinés les piquets. Bien que l’imprégnation garantisse aux piquets une durée de vie de 10 à 20 ans, elle peut avoir des conséquences négatives sur la peau. Pour cela, on recommande une imprégnation au sel : sel d’olive ou sel brun. Ici, la durée de vie est de 7 à 10 ans.     

Autres facteurs

En dehors des facteurs ci-dessus cités qui sont liés au bois proprement dit, d’autres facteurs sont également à prendre en compte. Il s’agit en premier du type de terrain afin d’être préservé de l’humidité et surtout du prix. Rappelons que le prix d’un piquet pour clôture en bois est généralement compris entre 20 € et 100 €. De toutes les essences disponibles, le châtaignier est le plus coûteux.

Vous connaissez désormais les facteurs qui influencent le choix d’un piquet de clôture en bois. On retient que pour un choix idéal, il faut tenir compte de plusieurs critères comme la zone d’implantation, le prix, le taux d’humidité, le type d’essence, etc.   

Post Comment