Général

Est-ce que le plan d’une maison dépend du type de terrain ?

Est-ce que le plan d’une maison dépend du type de terrain ?

Le plan d’une maison ne se limite pas à la délimitation de son emplacement, et à l’agencement des pièces. Pour construire, il faut des fondations et des murs solides sur de bonnes bases, donc cela dépend essentiellement du type de terrain, de la configuration du terrain, de son orientation et de la composition du sous-sol. Voici ce qu’il y a à savoir avant la conception du plan d’une maison.

La superficie et la géométrie du terrain

La forme d’une construction dépend de la superficie du terrain. Construire une vaste maison de plain-pied sur une petite surface équivaut à ne plus disposer de place pour un jardin ou un parking pour les visiteurs.

Par contre, une maison à étage sur ce même terrain laisse assez de terrain disponible pour un jardin. Un plan de maison sur un terrain carré diffère d’un plan sur une surface rectangulaire qui s’étend en longueur.

En outre, les règles d’urbanisme définissent une distance minimale entre les bâtiments voisins, ainsi qu’entre une maison et les voies publiques environnantes et il faut en tenir compte avant de planifier une construction.

L’orientation du terrain

L’orientation d’un terrain conditionne également l’établissement d’un plan de construction.

En effet, la luminosité d’une maison, l’ensoleillement et l’aération dépendent de cette orientation.

Par exemple, un obstacle aux rayonnements solaires à cause de l’orientation du terrain, comme la végétation ou les constructions environnantes, mène à envisager une autre solution.

Par ailleurs, cette orientation détermine la vue que vous aurez sur les environs, et une obstruction quelconque oblige à adapter le plan de votre maison en fonction de cet obstacle.

Pensez aussi à la préservation de votre intimité et de celle de vos voisins en fonction de l’orientation du terrain dans le plan de votre maison grâce à l’emplacement judicieux des ouvertures extérieurs.

La configuration du terrain

Un terrain grand et plat facilite un plan de construction, avec toutes les possibilités sur un même niveau.

Par contre, si le sol est en pente, il faut envisager deux solutions :

– soit prévoir une construction sur plusieurs niveaux, avec un sous-sol ou un demi-sous-sol,

– soit envisager de lourds travaux de terrassement ou de remblaiement pour corriger les dénivellements. Cette deuxième solution est onéreuse et prolonge considérablement la durée des travaux.

La structure du sol

Le plan d’un bâtiment n’est pas le même sur un terrain rocailleux et un terrain sablonneux.

Un sol de composition hétérogène mène à envisager des fondations profondes dans le but de trouver un sol assez stable pour qu’elles soient solides.

Le plan d’une maison doit tenir compte de l’environnement géologique pour éliminer tous les risques de glissements, de tassements de terrain et d’inondation.

Dans ces cas, il faut prévoir des dispositifs de protection pour la future maison, comme les talus, les canalisations pour le drainage du sol pour éliminer l’humidité.

La composition du sous-sol

Un sol, en apparence de structure constructible, peut receler un sous-sol instable. Creuser les fondations d’une maison sur ce type de sous-sol met en danger la solidité de ses assises.

L’existence d’une nappe phréatique peu profonde, par exemple, nécessite de prévoir un vide sanitaire dans le plan de la maison pour pallier les risques que présente un terrain humide.

Comment adapter le plan d’une maison au terrain

En résumé, le plan d’une maison doit profiter des avantages du terrain et contourner les points faibles de celui-ci.

Ne risquez pas de voir votre maison s’effondrer après quelques années, faute d’avoir bien étudié le terrain avant de concevoir le plan de construction. Confiez ces études à des cabinets d’architectes ayant les compétences requises pour ce genre de travaux.

D’une bonne étude préalable du terrain dépend un plan de construction impeccable.