Extérieur

Peut-on facturer des travaux extérieurs à un locataire ?

Peut-on facturer des travaux extérieurs à un locataire ?

Le bailleur est tenu de délivrer un logement décent ne nuisant ni à la santé ni à la sécurité du locataire. Il est donc possible que le propriétaire prenne l’initiative d’effectuer des travaux en cours de bail (amélioration de la performance énergétique du bâtiment, urgence, etc.). Mais, en tant qu’occupant de la maison, le locataire a également des obligations. Il doit prendre en charge l’entretien courant du logement. Cela inclut les travaux liés à la propreté de celui-ci, les réparations des éléments comme l’interrupteur, l’entretien du jardin, etc. Cependant, afin d’améliorer le cadre de vie, le propriétaire peut envisager d’entreprendre des travaux à l’extérieur de la maison. Mais en a t-il le droit ? Quels sont les travaux extérieurs autorisés pour un locataire ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article.

Travaux extérieurs : en quoi cela consiste ?

La partie extérieure d’un logement est aussi importante que l’intérieur. Elles sont complémentaires. Si la façade de la maison est mal entretenue, cela a des impacts considérables à l’intérieur. Il est de ce fait indispensable de prioriser les travaux d’imperméabilité à l’extérieur afin de protéger la structure des infiltrations et des fuites. Tout comme les travaux d’isolation des murs par l’extérieur qui ont pour objectif d’améliorer les performances énergétiques du bâtiment et de limiter les déperditions thermiques. La réfection et l’entretien de la toiture font également partie des travaux extérieurs importants. Le toit protège le bâtiment des intempéries et des aléas du climat. Le jardin, l’espace vert, la clôture et le portail sont également inclus dans la partie extérieure d’une maison. De ce fait, l’aménagement paysager, la création d’une terrasse et la construction d’une piscine font également des travaux extérieurs. Les végétations nécessitent des soins particuliers et de l’entretien régulier. Élagage, débroussaillage, taille des haies, tonte des pelouses, ces tâches sont obligatoires. Mais lesquels de ces travaux sont à la charge du locataire et lesquels ne le sont pas ?

Quels sont les travaux extérieurs qu’un locataire doit entreprendre ?

Tout comme le propriétaire, le locataire a également des obligations dans l’entretien du logement dans le but de le maintenir en bon état. Cela s’applique également sur la partie extérieure de la maison. Le jardin fait partie des accessoires d’un logement. Le locataire peut en disposer et en profiter au même titre que la maison. Par conséquent, la responsabilité de l’entretien de cet espace incombe à ce dernier . Il doit s’occuper de la tonte de la pelouse, de la taille des haies, de l’élagage des arbres si nécessaire. L’entretien et la réparation des gouttières, des chéneaux ainsi que des descentes des eaux pluviales font également partie de ses obligations. Tout comme l’entretien de la fosse septique si le logement n’est pas raccordé au réseau d’assainissement collectif. Cela est indispensable pour préserver la salubrité du bâtiment. Si le logement est équipé d’une chaudière, le locataire doit prendre en charge l’entretien de celle-ci (ramonage, etc.). Dans le cas où le locataire manque à l’une ou l’intégralité de ces obligations, le bailleur a le droit de soustraire de son dépôt de garantie la somme correspondant à ces travaux d’entretien.

Quels sont les travaux extérieurs qui nécessitent l’autorisation du bailleur ?

Pour différentes raisons, le locataire peut envisager d’effectuer de faire construire une piscine ou une pergola, d’installer une cheminée, etc. Comme ces travaux auront un impact sur la structure du bâtiment et du terrain, il est nécessaire d’en informer le propriétaire. Sachez que celui-ci a tout à fait le droit de refuser ces travaux. Par contre, s’il donne son autorisation, l’accord doit être fait par écrit. Il doit préciser dans le document si le locataire doit effectuer ou non une remise en état des lieux à la fin du bail. Les dépenses liées à la réalisation sont entièrement à la charge du locataire et ne sont pas déduites du loyer et du dépôt de garantie. Le propriétaire peut également participer au paiement des coûts des travaux réalisés.

Post Comment